Un cas de rage dans la Loire

1 juin 2015

La France est officiellement indemne de rage depuis 1998. C’est à dire qu’aucun cas de cette maladie n’a été observé chez des animaux sauvages ou domestiques ayant toujours vécu en France.

La rage reste pourtant une menace pour notre territoire, comme le montre l’apparition sporadique de cas de rage canine suite à l’introduction illégale de chiens ou de chats dans notre pays.

L’Institut Pasteur a confirmé jeudi 21 mai 2015, un cas de rage chez un chien de race « Bull Terrier » dans la commune de Le Chambon Feugerolle, 42500.

Cet épisode nous rappelle à quel point nous devons rester vigilants.

Que se passerait il si un tel événement survenait à Menton ?

En pareil cas, c’est la préfecture, par arrêté qui déterminerait les mesures de prévention.

Les mesures sont en général extrêmement restrictives pour les animaux non vaccinés :

  • Interdiction de sortir pour les chats
  • Port de la muselière pour les chiens
  • Interdiction de sortie de la zone
  • Interdiction de participer à tout rassemblement, même en dehors de la zone (expo, concours…)

De plus, les animaux non vaccinés suspectés d’avoir été en contact avec l’animal concerné seraient immédiatement mis sous surveillance sanitaire.

Enfin, toutes les personnes ayant eu un contact avec cet animal, notamment avec sa salive, doivent être traitée préventivement avant l’apparition des symptômes.

C’est pourquoi, nous vous recommandons toujours de faire vacciner vos animaux contre la rage. Un geste simple pour beaucoup de tranquillité !

Plus d’infos : sur le site du Ministère de l’Agriculture

 

Copyright Oxane-Vetaction Conseil 2018.