Quelques généralités sur les NAC

2 avril 2019
Conseils_NAC_sites_veterinaires_12.jpg

L’appellation NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) n’a aucune valeur légale. Elle regroupe, pour faire simple, tous les animaux de compagnie à l’exception des chiens, des chats et des chevaux.

Et encore, les furets, en tant que carnivores, sont soumis aux mêmes obligations que les chats et les chiens.
On peut également faire la distinction entre les animaux domestiqués, mais qui vivent habituellement à l’état sauvage (perroquets, tortues, visons..), les animaux d’élevage devenus animaux de compagnie (lapins, cochons de compagnie, petits ruminants…), les poissons d’aquarium, les oiseaux (perroquets, canaris, perruches) , les amphibiens (grenouilles, tritons…), les reptiles et même certains insectes et araignées.

Nous attirons particulièrement votre attention sur le fait que certains animaux ne sont pas du tout adaptés pour devenir des animaux de compagnie, et surtout, que la détention de certaines espèces est dangereuse ou illégale.

Certaines espèces, races ou variétés d’animaux sont considérés comme domestiques, et sont inscrits dans une liste fixée par arrêté. C’est le cas de très nombreux oiseaux de cage ou de volière, perruches, ou de poissons comme les combattants, les guppys…Pour ceux-ci la détention est libre (sous réserve des effectifs, du bien-être des animaux et de leur santé). Pour les autres espèces, selon leur dangerosité, leur statut de protection (espèces menacées ou protégées) ou les risques liés à l’environnement (espèces invasives), leur détention peut nécessiter une autorisation préfectorale – comme certaines tortues terrestres – ou un certificat de capacité pour l’entretien des animaux d’espèces non domestiques, assorti d’une autorisation d’ouverture. (Source DGCCRF).

Pour connaître les espèces soumises à une réglementation particulière :  http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=11760

Copyright Oxane-Vetaction Conseil 2018.