Les Reptiles

2 avril 2019
Lezard-2-e1512751529574-1200x686.jpg

Généralités sur les Reptiles

Les Reptiles sont une vaste famille, qui comprend à la fois les tortues (Chéloniens), les serpents (Ophidiens), les lézards (Sauriens), ainsi que les crocodiles. Certains de ces reptiles sont désormais considérés comme des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) mais attention : une réglementation importante encadre leur détention, et il vous faut bien connaître leurs besoins avant une acquisition !

Règlementation

Une partie des Reptiles ne peut être détenue en captivité que si vous possédez un Certificat de Capacité, que l’on obtient en déposant un dossier auprès de la Direction des Services Vétérinaires, dépendant de la DDPP de votre département.

Pour les autres reptiles, les plus courants en captivité, vous n’aurez pas besoin de ce certificat, mais attention : vous restez responsable de votre animal !

Pour en savoir plus sur la règlementation : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=E1095FCB98020F978EB6FDFA5E6AA47A.tpdila07v_2?cidTexte=JORFTEXT000000443942&dateTexte=20170118

Identification

Il est possible de faire identifier votre reptile au moyen d’une puce électronique, implantée sous la peau par le vétérinaire. La puce contient une suite de 15 chiffres non modifiables. Un lecteur électronique permettra au vétérinaire d’identifier l’animal en quelques secondes.

Pour les NAC, Vetonac gère les fichiers au sein de la SAPV (Société d’Actions & de Promotions Vétérinaire). Pour en savoir plus : www.vetonac.fr

 

 

Les différents types de reptiles

La tortue

La tortue est un reptile caractérisé par la présence d’une carapace, dure chez la plupart des espèces (on dénombre quelques tortues « molles »). Il existe près de 300 espèces de tortues, qui ont chacune un milieu de vie, des besoins et des régimes alimentaires très différents.

Environnement

Vous devez fournir à votre tortue un terrarium aménagé selon son espèce. Certaines tortues sont terrestres alors que d’autres sont aquatiques, et leur environnement de captivité doit être adapté. Concernant la taille du terrarium, il sera également fonction de l’espèce : attention en particulier à la taille adulte, car certaines grandissent beaucoup (ce que l’on n’imagine pas toujours lorsqu’on achète une jeune tortue !). Les tortues doivent avoir un environnement très contrôlé, en particulier en terme de température et d’éclairage.

ATTENTION : de nombreuses tortues terrestres laissées en liberté dans le jardin y sont oubliées ou perdues, et sont ensuite tuées ou blessées lors du passage de la tondeuse à gazon ! Gardez bien sous surveillance votre petite compagne, ou laissez-la se dégourdir les pattes dans un enclos fermé et sécurisé.

Alimentation

Certaines tortues sont carnivores, et chassent des petits poissons, des lombrics ou des insectes aquatiques. D’autres sont herbivores, se nourrissant  de feuilles, d’herbes, de fleurs, de fruits ou de racines. Le régime alimentaire de votre tortue devra donc être adapté à son espèce. Pensez à lui laisser à disposition de l’eau claire, que vous renouvellerez régulièrement.

Comportement

La plupart des tortues hibernent : elles s’endorment pour toute la période hivernale et ne retrouvent une activité qu’au printemps. C’est tout à fait normal, mais en captivité, il convient de les surveiller pour vérifier que cette étape importante se déroule bien. N’hésitez pas à nous demander conseil.

Santé

En captivité, les maladies des tortues sont le plus souvent le résultat de mauvaises conditions de maintenance. Une perte d’appétit ou de poids, une respiration bruyante, une hypersalivation, une diarrhée ou une constipation, un larmoiement, des paupières gonflées, la présence de tâches anormales sur la carapace ou sur les membres ou le ramollissement de la carapace sont autant de symptômes qui doivent vous alerter. N’hésitez pas à nous consulter en cas de doute !

 

Le Lézard

Les Lézards sont le plus vaste groupe de reptiles, comportant plusieurs milliers d’espèces. On y distingue plusieurs sous-groupes : les varans, les geckos, les iguanes, les caméléons, les agames. Chacun de ces groupes a ses particularités et des besoins spécifiques, mais voici quelques généralités.

Environnement

Le terrarium doit être adapté à l’espèce que vous avez choisie, en terme de taille, d’aménagement et de maintenance. Un système de thermostat est nécessaire pour contrôler la température (qui dépendra également de l’espèce) ainsi qu’une lampe appropriée (produisant des UV A et des UV B), des cachettes et une litière adaptée.

Alimentation

L’alimentation est également très variable en fonction de l’espèce : la plupart sont insectivores (ils mangent des insectes, tels que les criquets), mais certains sont omnivores, voire herbivores. Il vous faut donc adapter son régime alimentaire à son espèce. Dans tous les cas, il faut lui laisser à disposition de l’eau propre dans un récipient adapté (bol ou biberon en fonction de l’espèce).

Santé

En captivité, un problème de santé de votre lézard apparaîtra si les conditions de maintenance ne sont pas respectées. Si vous observez des changements importants (perte de poids, écoulements nasaux ou oculaires, problème de mue, diarrhée, constipation…), consultez-nous.

 

Le Serpent

Le serpent est l’un des NAC les plus étranges, mais son élevage en captivité ne cesse de se développer, en particulier parce qu’il nécessite proportionnellement moins d’attention que les autres animaux de compagnie. Attention néanmoins à bien respecter ses besoins, très variables en fonction de l’espèce.

Environnement

Le terrarium doit être adaptée à l’espèce et à l’âge de votre serpent. Nous vous conseillons de commencer avec un petit terrarium si vous achetez un jeune serpent, et de le changer lorsqu’il atteindra une taille adulte. Le terrarium doit disposer d’un thermostat (le maintien de la température est très important pour ces animaux à « sang froid »), d’un éclairage, d’un point d’eau suffisamment grand pour s’y baigner (l’eau devant être régulièrement renouvellée), de cachettes et d’une litière adaptée.

Alimentation

La plupart des serpents sont carnivores, et mangent des petits rongeurs. En captivité, vous devrez leur donner des souris, de taille adaptée à l’âge et à la taille de votre serpent. Certains serpents sont piscivores, et mangent de petits poissons. D’autres enfin sont oophages (mangeurs d’oeuf) mais ce sont des espèces qui demeurent rares en captivité. Renseignez-vous avant l’acquisition de votre serpent.

Comportement

Tous les serpents muent : ils se débarrassent de leur ancienne peau devenue trop petite, car ils continuent à grandir tout au long de leur vie. La fréquence de la mue dépendra de l’âge de votre serpent et de son espèce, mais il est important de bien la surveiller car elle est un indice important de la santé de votre animal.

Manipulez votre serpent avec précaution, en faisant attention à ses écailles. Ne le manipulez pas dans les 48h suivant son repas (il risquerait de le régurgiter), ou lorsqu’il est proche de la mue (stress).

Santé

Comme pour tous les Reptiles, les problèmes de santé du serpent sont en général dûs à une maintenance incorrecte (température trop faible, environnement mal aménagé, nourriture ou eau insuffisante…). Certains signes doivent vous alerter : perte de poids, mauvaise digestion, mue incomplète ou de mauvaise qualité… N’hésitez pas à nous consulter.

Copyright Oxane-Vetaction Conseil 2018.