Les Rongeurs

2 avril 2019
Souris-5-e1512750823636-1200x684.jpg

Généralités sur les rongeurs

Les rongeurs sont de plus en plus connus en tant qu’animaux domestiques. Petits, ils peuvent se contenter d’un espace restreint (type cage) contrairement à un chat ou un chien. Attention néanmoins à bien respecter leurs besoins, qui sont variables en fonction de l’espèce choisie.

Identification

L’identification des rongeurs n’est pas obligatoire, contrairement aux chats et chiens, mais elle reste conseillée, surtout si l’animal a accès à l’extérieur. Si vous souhaitez prendre une assurance, celle-ci vous demandera souvent d’identifier votre petit compagnon.

L’identification se fait au moyen d’une puce électronique, implantée sous la peau par le vétérinaire. La puce contient une suite de 15 chiffres non modifiables. Elle reste à vie et ne risque pas de s’effacer comme cela peut être le cas du tatouage. Un lecteur électronique permettra au vétérinaire d’identifier l’animal en quelques secondes.

Pour les NAC domestiques, Vetonac gère les fichiers au sein de la SAPV (Société d’Actions & de Promotions Vétérinaire). Pour en savoir plus : www.vetonac.fr

Santé

Pour savoir si votre rongeur est en bonne santé, observez-le : il doit avoir un beau poil, manger normalement, faire des selles moulées, et ne pas changer de comportement du jour au lendemain. Vérifiez lors des manipulations qu’il n’y a pas de grosseur ni de parasites, et essayez de le peser régulièrement. En cas de doute, n’hésitez pas à nous demander conseil.

Concernant les dents, les rongeurs sont ainsi appellés car ils ont des incisives qui poussent en continu, et doivent ronger pour les user. Vous devez donc leur laisser à disposition des aliments adaptés ou des bouts de bois (attention, certains types de bois sont toxiques). LIMER

Attention : les rongeurs sont sensibles aux refroidissements, il faut faire attention aux courants d’air et placer la cage dans un endroit chaud et sec.

Stérilisation

Si vous ne souhaitez pas être rapidement submergés par le nombre de bébés, pensez à faire stériliser vos animaux. Les rongeurs sont en effet réputés pour leur reproduction prolifique ! La stérilisation peut également avoir des effets bénéfiques sur leur santé (par exemple, elle limite le risque de tumeurs mammaires chez les femelles).

 

Les espèces communes de rongeurs

Le Rat

Le Rat domestique est un rongeur de la famille des Muridés, et fait partie de la même espèce (Rattus norvegicus) que le rat sauvage, dit Rat brun. Il n’en varie que par les sélections réalisées par l’Homme (historiquement pour les combats puis les laboratoires). Il est aujourd’hui un véritable animal de compagnie, attachant, joueur et très intelligent.

Environnement

La cage des rats doit être assez spacieuse pour leur permettre de se dégourdir les pattes. Il faut compter au moins 0.06 m3 par rat (hors accessoires). Nous vous conseillons une litière végétale (chanvre, lin, maïs, cellulose ou coton), qui ne contient ni poussière ni substance toxique. Les rats doivent toujours avoir accès à de l’eau claire et fraiche, renouvellée quotidiennement, ainsi qu’à une ou plusieurs cachettes. Vous pouvez également leur mettre à disposition des jouets ou accessoires pour les occuper dans la cage.

Alimentation

Le rat est un omnivore à tendance granivore : il se nourrit principalement de grains, mais peut aussi s’intéresser aux fruits, aux légumes, voire aux croquettes du chien. La nourriture donnée doit respecter ses besoins, et être variée. Vous pouvez ainsi alterner entre un mélange de graines (attention au tri !) ou des bouchons (nourriture compacte et complète) , des fruits (en évitant les agrumes) et des légumes, un peu de viande voire des oeufs (qui doivent être cuits pour éviter certaines maladies comme la salmonellose), en complétant avec quelques friandises « spéciales rats ».

Comportement

Le rat est un animal qui vit en groupe ; il ne faut donc pas le laisser seul dans une cage, et il faut prévoir de passer du temps avec lui. C’est un animal très joueur : bouts de ficelle, bouchons de bouteille en plastique… tout est bon pour l’occuper, et sa grande intelligence vous surprendra souvent. Affectueux, il ne mord que rarement.

 

La Souris

La souris domestique (Mus musculus) est un petit rongeur de la famille des Muridés. Très connue car elle fait encore peur à de nombreuses personnes, elle est malgré tout devenue un animal de compagnie à part entière.

Environnement

La cage de la souris doit être suffisamment grande pour lui permettre de se dépenser (600 cm2 au sol par souris au minimum, idéalement 900 cm2). Comme pour le rat, la litière conseillée est d’origine végétale (chanvre, lin…), car non toxique et non poussiéreuse. Prenez garde à toujours laisser de l’eau fraîche à disposition, ainsi que des jeux (à escalader, à grignoter…).

Alimentation

La souris est un rongeur omnivore ; elle se nourrit principalement de graines, de fruits et de légumes (frais ou secs ; évitez les agrumes ou la laitue). Sa nourriture doit être variée, et complétée par du foin (important pour l’usure des dents). Malgré son agilité, la souris a une nette tendance à l’obésité, il faut donc la surveiller, et éviter de lui donner des aliments trop gras (comme le fromage, qui contrairement aux idées reçues, n’est pas adapté !)

Comportement

La souris a un mode de vie crépusculaire et nocturne, elle est donc plutôt active en fin de journée et la nuit.

C’est un animal social qui vit en petits groupes familiaux, et a donc besoin de la compagnie de ses congénères. Attention néanmoins car les mâles ne s’entendent pas toujours entre eux. Pour éviter d’avoir une famille très nombreuse (car la souris est prolifique), nous vous conseillons donc d’adopter plusieurs femelles.

Très docile, la souris reste un animal de compagnie facile d’entretien et plutôt résistante (mais attention aux coups de froid !). Intelligente, elle est même capable d’apprendre des petits tours quand on la récompense.

 

Le Hamster

Le hamster est un petit rongeur de la famille des Muridés (comme le rat et la souris).  Il est souvent le premier animal des enfants car petit et amusant, mais il reste fragile et demande qu’on s’occupe correctement de lui.

Il existe plusieurs espèces de hamsters, et chacune a ses particularités, mais voici quelques généralités :

Environnement

Tous les hamsters ont besoin d’une cage assez grande pour ne pas développer de troubles comportementaux (80x50cm au minimum, idéalement 1mx1m). La litière doit être d’origine végétale (chanvre, lin…) et vous devez y disposer une gamelle ou un biberon d’eau claire (renouvellée tous les jours), une roue pour lui permettre de se dépenser (d’un diamètre adapté, soit 20 à 30 cm de diamètre selon la taille du hamster), ainsi qu’une cachette pour y faire son nid.

Alimentation

Le hamster est un rongeur omnivore à tendance granivore : il mange principalement des graines, mais varie volontiers avec des compléments végétaux (fruits, légumes…), voire un peu de viande (cuite pour éviter les parasites). Il est connu pour faire des réserves de nourriture dans ses abajoues afin de la transporter jusqu’à son nid.

Comportement

Les hamsters sont des animaux nocturnes, qu’il faudra laisser dormir tranquillement en journée, au risque de diminuer leur erspérance de vie.

Leur caractère varie beaucoup d’une espèce à l’autre. Certains sont plutôt dociles et se laissent attraper sans problème (hamster doré), d’autres sont plus vifs, et moins manipulables (hamster de Roborovski).

 

Le Cobaye

Le cobaye, ou Cochon d’Inde, est un rongeur de taille moyenne de la famille des Caviidae originaire de la cordillère des Andes. Facile d’élevage, il est très réputé comme animal domestique.

Environnement

Les cobayes ont besoin d’espace pour s’ébattre et avoir leur coin à eux. Un espeace suffisant permettra également de faciliter la cohabitation entre les mâles, parfois sportive ! Comptez une cage de 120x60cm minimum pour deux individus. La litière doit être d’origine végétale (chanvre, lin…) et vous devez y disposer une gamelle ou un biberon d’eau claire (renouvellée tous les jours), ainsi qu’une ou plusieurs cachettes ou maisons, et quelques jouets (hamacs, tunnels…)

Alimentation

Le cochon d’inde est un herbivore strict. Il doit avoir du foin à volonté, qui est sa nourriture principale et lui permet de se limer les dents et de réguler son transit. Il faut également lui donner des extrudés, plus intéressants que les mélanges de graines car ils empêchent le cobaye de trier sa nourriture.

Comportement

Les cochons d’inde sont des animaux à la fois diurnes et nocturnes, qui se reposent par courtes phases entre leurs périodes d’activité. Ce sont des animaux sociaux, qui vivent habituellement en petits groupes de 5 à 10 individus : il ne faut donc pas les laisser seuls trop longtemps ! Ils sont calmes, faciles à apprivoiser, mais parfois apeurés (ils n’aiment pas beaucoup la nouveauté !).

 

Le Chinchilla

Le chinchilla domestique est un rongeur de taille moyenne de la famille des Chinchillidae, originaire de la cordillère des Andes et vivant uniquement en captivité.

Environnement

Le chinchilla a besoin de beaucoup d’espace, en particulier pour pouvoir réaliser ses sauts impressionants. La cage doit donc être à la fois large et haute (on considère un minmum de 0.25 m3 par animal, soit une cage par exemple de 80x40cm par 80cm de hauteur). Contrairement aux autres rongeurs, on peut lui mettre une litière de copeaux de bois si elle n’est ni poussiéreuse, ni parfumée, ou lui mettre une litière d’origine végétale comme ses cousins (chanvre, lin…).  Il doit avoir de l’eau fraîche à volonté, une baignoire (avec de la terre à bain pour se nettoyer), une cachette/maison, et quelques jouets (hamac, passerelles…)

Alimentation

Le chinchilla est un herbivore strict. On peut lui proposer un mélange de graines spécial Chinchillas, ainqi que du foin à grosses tiges à volonté, qui lui permettra d’user ses dents de rongeur et d’améliorer son transit intestinal.

Comportement

Le chinchilla est un animal nocturne, qu’il faut laisser dormir tranquillement durant la journée. Quand il est actif, il aime grimpter et sauter,  il est donc recommandé de le laisser parfois sortir de sa cage, toujours sous surveillance dans un endroit protégé. C’est un animal très doux, mais chaque individu a bnien sûr son caractère !

Copyright Oxane-Vetaction Conseil 2018.